Ce n'est pas parce que nous ne sommes pas sur place que les actions n'avancent pas, 

heureusement bien sûr... Quelques nouvelles des enfants des briques, il y avait

longtemps ! Ces actions ont pu être conduites grâce aux dons privés d'amis ou de membres de Codegaz, un grand merci à eux !

Donc, un petit rappel, ces familles de migrants venus essentiellement de l'Uttar

Pradesh viennent dans le Gujarat de Novembre à Mai pour travailler pour les

manufactures de briques. Toute la famille suit et, avant que les sœurs de Koth attirent

notre attention sur ces migrants, les enfants n'allaient pas à l'école. 

Depuis 4 ans, pour permettre un minimum de scolarisation à ces enfants, les soeurs

de la communauté de Koth avaient organisé un enseignement de 2h par jour, 6 jours

sur 7, donné par des enseignantes rémunérées.

La communauté a aussi mis en place des formations pour ces enfants et leurs familles sur les

droits des enfants et des femmes, et sur l'hygiène, la santé et la prévention des adictions.

 

 

 

 

Les enfants au travail

Les enfants au travail

Cette année, leur ambition était d'amplifier ce programme et

d'employer une enseignante à plein temps (soit 6 heures de cours

par jour), formée à ce type d'enseignement spécialisé auprès des

migrants, par les services de l'éducation du Gouvernement du

Gujarat. La scolarisation dans les écoles locales est impossible

d'abord du fait de la langue, le gujarati, qui n'est pas la même

que celle des enfants, l'hindi, et du fait même de leur situation de

migrants. Les enfants ont donc eu une scolarisation sérieuse et

en accord avec les attentes du gouvernement indien, avec la

possibilité de faire valider l'enseignement reçu dans le Gujarat

afin de poursuivre leur cursus une fois de retour dans leur état

d'origine.

 

 

Inauguration de "l'école" avec des représentants de du gouvernement du Gujarat

Inauguration de "l'école" avec des représentants de du gouvernement du Gujarat

Deux classes de 30 enfants ont démarré en Décembre dernier.

Les sœurs ont pu offrir aux enfants des cartables et du matériel

scolaire.

distribution des cartables

distribution des cartables

Les sœurs, par l'intermédiaire de leurs travailleuses sociales, ont

aidé ces familles à obtenir les cartes de nourriture auxquelles

elles avaient droit et leur carte d'identité. Bien entendu ces

familles profitent du dispensaire des sœurs, ainsi que de la

formation à la santé, à la contraception et à la nutrition. Elles ont

aussi impliqué leurs pensionnaires dans l'aide à ces enfants par

des activités périscolaires. Il y a même un petit groupe du 7°

standard qui s'est plus particulièrement impliqué dans une action

que l'on pourrait qualifier de tutorat. (pour mémoire, ces

pensionnaires sont toutes issues de villages de dalhits,

d'intouchables).

Accueil à l'indienne des enfants des briques à l'internat et tutorat
Accueil à l'indienne des enfants des briques à l'internat et tutorat

Accueil à l'indienne des enfants des briques à l'internat et tutorat

Comme disent les sœurs, avec cette citation attribuée à Albert

Einstein : « Education is not the learning of the facts, but the

training of the mind to think. »

Vraiment merci à tous les donateurs. J'espère que pour la

nouvelle saison qui se profile l'appel aux dons de Codegaz pourra

être renouvelé ! Il faut si peu d'euros pour changer la vie de ces

familles.

 

Avujo !

 

Retour à l'accueil