Toujours le Samedi 1° novembre

L’après-midi Maggie nous emmène dans un village de tribal people, Jaikpura ?. Nous visitons d’abord une sorte de coopérative organisée par une ONG, qui prépare dans un grand pétrin la pâte pour faire des papads, crackers pour l’apéritif  très utilisés en Inde. Les femmes des tribal villages viennent chercher la pâte et chez elles, avec une sorte de moule (qui vaut environ 50 rps, m’a-t-on dit) elles pressent les papads qui seront vendues dans toute la région. La production de pâte est de 40 à 50 kg /jour. Il y a aussi un atelier de couture. Les femmes produisent des uniformes pour les entreprises du secteur. Deux femmes vont dans les usines, prennent les mesures des personnes, puis les vestes sont faites. Les femmes sont payées à la pièce : 15 rps la chemise et elles font jusqu’à 7 chemises par jour, si elles travaillent vite. (pour info, le salaire d’un ouvrier au terminal méthanier de Dahej est de 100 rps/jour).

Nous sommes en période de fête, nous ne verrons pas les machines tourner.

Nous partons ensuite dans un tout petit village pour rendre visite à Mariam, une ancienne élève qui a particulièrement réussi : après avoir eu son diplôme de couture, elle s’est mariée et tient une petite échoppe où l’on vend de tout. Sa maison est en dur, il y a une voiture devant la porte.. Si j’ai bien compris l’histoire la fortune est venu de la mort du père, bien indemnisée…

Une jeune fille qui nous accompagne est atteinte de drépanocytose, une anémie particulière et très souvent mortelle. Pas de guérison possible. Il faut juste qu’elle n’épouse pas un homme porteur de la même maladie. si quelqu'un sait comment détecter tôt cette maladie (qui semble ne pas avoir  de traitement), qu'il nous le dise... On complétera si possible les fournitures du dispensaire dans ce sens.
Désolée pour les photos, j'ai fait un essai laborieux, mais je n'arrive pas à voir le résultat.. et ma connexion n'est pas assez rapide pour faciliter ça... Mon essai d'album n'est pas ce que j'espérais.
 

Retour à l'accueil