13/03
arrivée au YMCA hostel dans la nuit. Nous avons pris un prepaid taxi a la conduite sportive( ligne blanche « indicative », and so on), bref Welcome to incredible India ! L'hôtel estpropre mais rustique, missionnaire (on entend des alleluia au loin) et tout est ok ! il y a effectivement un acces a internet, mais pas moyen de connecter mon propre ordinateur.Desole pour les fautes de frappes et l'absence d'accents dus au qwerty qui me navrent. Mais je dois m'estimer heureuse, ca marche a peu pres... Ma voisine vient de quitter la salle avec eclat.. elle n'arrive a rien envoyer...
14/03
Voilà une journée déjà bien pleine et il n’est que 18h ! Nous avons exploré les autres hôtels du coin : les douches sont un peu mieux mais pas de cybercafé à proximité… nous resterons là…
Restau à Connaught place : comme d’hab, on a commandé un plat chacun et on se retrouve avec 2 fois trop à manger… ensuite RV avec Amit, discussion autour d’un thé glacé et d’un café
Achat des armoires : casiers fermés à clefs pour les gamins et pour le staff…

puis recherche de renseignements pour l’eau filtrée… Nous discuterons de ça avec Bahwna Lundi…  en attendant nous arpentons les rues de Delhi pour chercher de la doc qui complète ce qu’on a vu sur le net.
Ensuite on va faire un tour à Jamghat, les enfants sont toujours aussi explosifs et rieurs… Ils sont chez eux ici.
Les animateurs ont changé, il y a une jeune fille maintenant.. et il paraît qu’elle arrive à ce que les enfants se débarbouillent en arrivant Il y a aussi Rohan, un étudiant en génie civil, qui vient le Samedi et leur apprend à compter.
Amit nous demande si nous pouvons offrir aussi un PC qui rendrait service pour la gestion de l’accueil de jour et pour l’apprentissage des enfants… pour moi ce sont 2 besoins différents… il faudrait peut-être un neuf pour eux et un plus rustique pour l’apprentissage des enfants.. on verra ça quand on reviendra de Baruch, suivant ce qu’on aura fait ailleurs.
Amit  a le souci d’un échange. Il me donne des échantillons de la production des enfants : sacs et  petits cadres photo en papier recyclé. Les sacs pourraient servir à emballer les productions de VCC… je mettrais bien quelques sourires chaleureux des enfants des rues dans les cadres…



Ce soir, repas à l’hôtel et marche de nuit. Il y aura 6 personnes de TEPCL Foundation et nous deux, avec un groupe de 25 personnes d’une autre organisation.
Il est plus de minuit ! Nous voilà de retour de notre marche de nuit ! Nos pieds n’en peuvent plus mais heureusement le jetlag nous aide : on est encore à l’horaire français (4h30 de décalage). Nous avons crapahuté à travers Chandi Chowk (le marché aux voleurs), vu les gens dormir dans la rue, au bord de la rivière, dans les gares, partout… vu les mêmes rire et aimer… quelques fois aussi nous accueillir mal. Il a fallu leur expliquer à eux aussi pourquoi Jamghat organise ces marches de nuit. Pas de photos de la rue, mais voici les gens du groupe !


Pour les gens de TEPCL Foundation, c’était vraiment la première fois qu’ils voyaient tout ça… et ça a été l’occasion que nous fassions connaissance. On a discuté, ils ont appris que, même si leur nombre n’était pas aussi important qu’en Inde, oui, il y avait des gens qui dorment dans la rue en France et que non, nous ne regardions pas les Indiens de haut ! Nous avons mangé ensemble des paneer paratas (succulent, il faudra que j’essaie), discuté, fait tomber des a priori de part et d’autre. C’était vraiment émouvant de voir ces jeunes (ils ont 21 à 30 ans) dire : « il faut qu’on fasse quelque chose pour eux ! il faut qu’on fasse quelque chose ensemble ! » , de voir ce groupe se mettre à agir exactement comme Codegaz a commencé il y a 20 ans…
Demain relâche… ou plutôt la seule chose à faire est de dormir et de vous raconter tout ça..
See you later…
Retour à l'accueil