Vendredi 4 Décembre

Cette fois-ci nous sommes bien dans les nouveaux programmes conçus en partenariat avec PLL !

Après le village de Luvara, que nous avions choisi, nous allons nous occuper de Luckigam, un village un peu plus proche et qui fait partie du même canton ! Ici aussi il y a beaucoup d'aborigènes, ou Adivasi, essentiellement de la tribu des Vasava.

Alors que l'école de Luvara a 275 élèves, celle de Luckigam en a 550 !

 

Les élèves manquent de place et il est question de construire et équiper 2 classes et une salle d'informatique (chaises et tables uniquement pour la salle infos, sinon les élèves sont par terre ) . Deux autres classes seraient construites par le Gouvernement.

Nous commençons donc à visiter les lieux avec les officiels du coin.

      

L'école est manifestement bien tenue et d'un bon niveau. Les élèves vont ensuite au Collège à Dahej et certains poursuivent au delà du secondaire. Ils sont d'une sagesse exemplaire ! On en voudrait des comme ça !
 

Quel dommage pourtant que les décorations qu'on voit en premier soient de pâles copies de Disney ! Alors qu'à d'autres endroits la création indienne est à l'oeuvre !
 

Comme vous pouvez le voir sur les photos, les classes sont plus que pleines et ils dédoubleraient volontiers certains niveaux.

Le primaire va du niveau 1 à 7. Ils apprennent le Gujarati d'abord et au niveau 6 et 7 ils apprennent l'hindi et l'anglais.

Un passage par les temples est obligatoire,

et bien sûr par le panchayat (mairie).

Le plan du village est fait main !

Une fois de plus le maire est une femme mais c'est son mari qui nous reçoit ! Par contre nous l'avons vue, cette dame et elle revenait d'une réunion à Bharuch !
 

Les voilà tous les deux !

Nous explorons la situation du village pour envisager un drainage, comme pour Luvara. En effet, une bonne partie du village est en contrebas et est régulièrement inondée pendant la mousson. Il est donc prévu de faire un gros caniveau à ciel ouvert pour conduire les eaux jusqu'à la mer et aussi des puits pour essayer de recharger la nappe phréatique en eau douce pour la désaliniser au maximum.
 

On s'est donc promenés tout le long du trajet de ce futur caniveau qui sert actuellement de dépotoir et de lieu d'aisance !

En arrivant au niveau de la mer, devant l'entrée de l'usine Birla Copper, on s'est arrêté pour prendre un tchaï (thé au lait sucré) au tulsi (basilic) dans une gargotte pour camionneurs. On a fini par un jus de leechee dans la maison de la maire !!
 

Journée bien remplie donc !
Voilà encore quelques vies apperçues et que j'esaye de vous faire partager  !
 


Demain nous retournons pour le WE au VC College. Magguy nous emmènera dans un village d'Adivasi.

Retour à l'accueil