Les Adivasis, on ne le sait pas assez, sont les premiers occupants de l'Inde, avant que les Ariens ne s'installent et les repoussent dans les forêts. Ce sont donc des aborigènes et leur sort n'est pas plus enviable que celui des aborigènes australiens, des indiens d'Amérique du Nord ou les Kanaks en Nouvelle Calédonie. Les mêmes causes produisants les mêmes effets, ils souffrent plus que d'autres des discriminations et... des ravages dus à l'alcool et à la pauvreté. Mais on commence un peu à s'intéresser à eux et il y a une discrimination positive(mal vue par beaucoup d'Indiens) et un intérêt pour leur culture et leur art. Si vous voulez en savoir plus sur celui-ci, rendez-vous à l'exposition qui se tient actuellement au du Musée Quai Branly Autres Maîtres de l'Inde mais il se trouve que nous avons l'occasion de rencontrer des adivasis lors de nos missions. En Novembre Dernier nous étions allés dans un village. Là, Denis est allé dans une école tenue par des Jésuites et qui est décorée par des adivasis : les panneaux sculptés montrent des moments de leurs vies 

IMGP5537

IMGP5539

C'est d'un mariage dont il s'agit  ! on voit l'enlèvement de la jeune-fille, les tambours, etc... C'est vraiment impressionnant. 

L'intérieur de l'église est décorée par des panneaux fait par une artiste hindoue et il s'agit de scènes de la Bible 

IMGP5547

 

Dans ce collège perdu dans la forêt, pour être prêts des populations concernées, il y a un internat, et, comme à VCC et à Saint Xavier de Baroda, à chaque fois les religieux qui tiennent ces établissements essaient de vivre en autarcie, voire de donner du travail à la population des alentours. Ici ils ont aidé à la création d'une coopérative laitière qui collecte le lait produit par les adivasis du coin, le réfrigère et une entreprise de Surat vient le chercher. Cela permet à ces gens de vendre leur lait un bon prix et dans de bonnes conditions. Ils cultivent du riz aussi et ont aidé à l'amélioration des rendements dans le coin par des procédés de culture plus performants que ce qui se fait actuellement dans le coin.

Parce que Codegaz commence aussi à s'intéresser à une méthode de culture du riz qui permet un plus gros rendement mais qui change les habitudes et on est chargé de regarder ce qui se fait dans le coin de ce point de vue et si cette méthode, le SRI. C'est plus compliqué que sur cette vidéo, mais ça vaut le coup de se pencher sur la question... à suivre !

Retour à l'accueil