Comme promis il y a peu, voici des nouvelles de Jamghat.

Je reprends pour ceux qui auraient oublié ou qui seraient arrivés ici récemment. 

Jamghat est une association laïque de soutien aux enfants des rues de Delhi. Tout est parti de ma lecture d'un billet d'un blog d'une journaliste signalé par un de mes enfants. 

Cette petite association, initiée par un acteur de théâtre, Amit Sinha, avait choisi d'aider les enfants des rues qui traînaient dans la journée autour de la Jama Masjid (la grande mosquée ) d'Old Delhi pendant que leurs parents ou ce qui leur restait comme famille tirait des rickshaws ou mendiait. Il s'agissait d'un accueil de jour, Aangan, et de réhabilitation par le théâtre.

DSCF6623-2

 Il y eut ensuite un internat pour garçon, Aman. Ils y vivent en sécurité, sont scolarisés ou apprennet un métier, à l'abri du besoin et des dangers de la rue.

Aman-Codegaz

Et enfin, un projet d'internat pour les filles, Aanchal, vient de démarrer et, avec l'aide de la Fondation GDF SUEZ, cet internat a pu ouvrir et s'équiper.

Aanchal-Codegaz 1

Ces enfants sont ici à l'abri et petit à petit, l'accueil très rudimentaire qui leur était offert s'améliore.

Voici donc les dernières nouvelles d'Aanchal.

Grâce à l'aide de Codegaz et de la Fondation, nous avons pu financer l'achat de casiers fermés pour les enfants, comme nous l'avions fait à l'accueil de jour. 

La joie de ces fillettes devant leurs casiers fait plaisir à voir .

Aanchaal casiers 2Aanchaal casiers 3

aanchal casiers

Nous avons aussi financé des bureaux pour qu'elles puissent travailler après l'école.

aanchal bureaux

Ces fillettes vivent ici une vie autrement plus paisible que ce qu'elles auraient vécu dans la rue à Old Delhi.

Jugez plutôt à partir du profil de quelques unes d'entre elles.

Ushma 14 ans et Erum 8 ans

leur mère est handicapée mentale, leur père est parti. Reccueillies par la grand-mère, un des oncles bat l'aînée, l'utilise comme femme de ménage et essaie d'abuser d'elle. Il y avait donc une urgence à éloigner ces 2 soeurs de leur famille

Rubeena 14 ans


Son père est alcoolique, il a divorcé et la mère est venue à Delhi avec ses 9 enfants. Obligée de mendier pour subvenir aux besoins des enfants et particulièrement de l'un d'eux gravement malade, elle vit dans la rue près de la jama majid et a placé ses enfants dans des ONG pour qu'ils aient un avenir meilleur

 

Pooja 10 ans 

 Sa mère veut un avenir meilleur pour sa fille et l'a confiée à Jamhat pour ça. Son père a abandonné sa mère, sourde et handicapée mentale (débile légère), vit dans la rue et mendie. C'est une fille qui veut apprendre et qui a beaucoup appris à l'accueil de jour qu'elle a fréquenté 3 ans

Aisha 7 ans

Issue d'une famille immigrée du Jharkland, qui a dabord vécu 10 ans dans un slum. Ce slum a été détruit par le gouvernement. La famile est venue vivre dans la rue près de la Jama Masjid. Le père est conducteur de rikshaw, mais il est maintenant malade et mendie et ne peut subvenir aux besoins des enfants, donc Aisha a été placée ici pour la présever au mieux de cette vie.

Il est bon de temps en temps de se rappeler ce que vivent ces enfants et... de s'émerveiller de leur capacité à rire encore !

Nous suivons ces 3 lieux d'hébergement et gardons dans notre tête ces visages pleins d'appetit de vivre.

 

 

 

Retour à l'accueil