Jeudi 15/12

Aujourd'hui nous avons la visite du Dr Vias, un des 2 médecins du dispensaire.

DSC01441.jpgDSC01439.JPG

Dr Vias rencontre avec Usha

DSC01442.jpg

 

DSC01444.JPG

Nous prenons le temps de découvrir la version du fonctionnement du dispensaire par le Dr Vias. Pas de changement, contrairement à ce que nous a dit Jatin, qui parlait d'une heure seulement et qui disait qu'il y avait moins de patients ). Pour lui, les médecins restent au moins 2h, parfois 2h30. Ils attendent toujours l'eau au lavabo...

Il s'agit aussi pour Ancy de discuter de ce que fait vraiment Usha, de ce qu'elle pourrait faire ou pas au dispensaire. Jatin et Hemant lui ont dit qu'elle ne pouvait rien faire (s'agit-il de se dédouaner de ne pas l'avoir encore payée ? ). Pour nous, nous voulons surtout de savoir quand elle sera enfin payée, puisqu'ils s'y étaient engagés, et combien ? Voilà maintenant 7 mois, oui 7, qu'elle vient 2 fois par semaine au dispensaire .

Petronet ne veut pas être le payeur, dit que ce devrait être les médecins, quitte à ce que Petronet augmente leur enveloppe... et à partir de Janvier seulement. Alors qu'Usha vient au dispensaire 2 fois par semaine depuis 7 mois...Et pour Codegaz, confus, mais qui n'est pour rien dans ce dysfonctionnement, nous nous engageons à payer les 7 mois dus au moins. Usha et sa famille commencent à se décourager de voir la situation bloquée et Usha venir sans être payée, du coup elle semble prête à laisser tomber la formation à l'Ignou pour avoir le diplôme d'état d'infirmière. Sa famille, mari et belle-mère qui la soutenaient vraiment, ce qui est rare en Inde, lui conseillent de rester chez elle. On n'est vraiment pas loin du gâchis ! Il était temps qu'on passe par là.

DSC01445.JPGDSC01447.JPG

Le médecin nous promet de nous informer du montant prévu pour le salaire d'Usha dès le soir...

On évoque une enquête dans les maisons, que pourrait faire Usha.

 

Dès le départ du docteur, nous filons sur St Xavier School. Schéma à peu près comparable au VCC . Les plans sont prêts, nous attendons de savoir les coût des autres projets pour savoir quelle partie de l'enveloppe Codegaz Inde consacrer à ce projet. Cela déterminera sa réalisation ou pas.

Ancy en profite pour se renseigner concrètement sur le public de ce collège (enfants issus de semi-slums, adivasis ou dalits) et sur la paroisse de Baruch.

DSC01478.JPG

Après-midi, RV de chantier à Vidhyadeep. Denis et Brother Martin reçoivent 2 contractors pour la couverture du toit du bâtiment scolaire et pour l'extension et la couverture de l'aire de lessive.

Ancy est vraiment intéressée de voir les discussions techniques autour des bac-acier de couverture du toit.

 

Les compétences techniques de Brother Martin et de Denis lui semble prouvées. On est vraiment contents qu'elle ait passé cette journée avec nous, surtout qu'à Dahej on ne voulait qu'elle nous rejoigne. Mais elle a pris sa mission au sérieux. Pendant un moment de repos, elle me demande (ce qu'elle a déjà demandé à Sangeeta), si on est payés pour faire ça... Elle découvre que non seulement on n'est pas payés mais qu'en plus on paye notre cotisation, que nous faisons tout pour diminuer nos frais et donner le maximum aux projets et que le temps de mission des membres de l'équipe qui ne sont pas retraités sont pris moitié sur leur temps de vacances perso et moitié payés par l'entreprise...

 

Pour en revenir à Usha, bien entendu les médecins ne nous appellent pas le soir ! On les joint donc le lendemain et... il apparaît qu'il ne doit pas y avoir de contact direct entre les médecins et nous. Ceux-ci s'adressent à Hemant, qui nous retransmet (ou pas !). Mais l'arrivée d'Ancy change un peu la donne ! Elle nous dit quel va être le salaire d'Usha (100 rps par vacation)et surtout que Petronet va verser les salaires dus... Ce futur, même s'il est prétendu proche, ne nous satisfait pas : nous laissons une enveloppe à Maggie contenant le salaire dû, que celle-ci ne versera que si nécessaire, et une prime de patience exceptionnelle (la patience et la prime !) de 3000 rps.

La suite dira ce qu'il en est... Il semble quand même que personne à Delhi n'est au courant de ça et Ancy se dit outrée de cet état de fait !

Don't worry, be happy !!!

Retour à l'accueil