Lundi 5 Novembre

 

Nous voilà arrivés à la guest house du partenaire indien de GDF Suez sur ce site. Le premier terminal méthanier d'Inde est donc à Dahej. C'est là que nous avons découvert l'Inde, entre 2003 et 2005 quand Denis y était Senior Counsellor. Et c'est après cette expérience que nous nous sommes engagés dans le programme indien de Codegaz, notre ONG. Les programmes sociaux des entreprises indiennes étaient, jusqu'il y a peu, inexistants ou consistant en un peu de paternalisme autour de leurs lieux d'action. Sur ce point aussi l'Inde commence à changer, et c'est bien, même si, quand les programmes sociaux sont plus ambitieux, ce qui est recherché avant tout c'est la visibilité de l'action et la bonne image de l'entreprise plus qu'une volonté de faire bouger les choses. Et la politique des états où se trouvent ces entreprises va conditionner, ou non, la réalisation de ces programmes sociaux. Contraste saisissant entre le Gujarat (BJP, plus ou moins le programme du FN) et le Kérala (alternance régulière Communistes/Congrès). J'y reviendrai plus tard.

Quand j'ai dit à nos compagnons de voyage qui découvraient l'Inde et avaient été saisis par l'immensité de la tâche à accomplir, mais aussi par la chaleur de l'accueil, que ce soit à Delhi ou à Koth et Baruch que là nous serions accueillis avec des fusils, ils ont cru que je faisais une mauvaise plaisanterie. Mais non, ce n'était pas seulement une métaphore !

Nous arrivons donc dans une usine et les consignes de sécurité y sont très strictes : fouille des bagages aussi forte, sinon plus, que dans les aéroports... Un fou-rire nous prend, Stella et moi, devant le contraste des deux accueils ! Mieux vaut en rire qu'en pleurer, n'est-ce pas ?

Le lendemain réunion avec Hemant et Jatin, nos partenaires habituels, et M. Singh, chef du terminal méthanier. Tout ça est très protocolaire et nous avons une belle présentation d'un power-point avec plein de chiffres expliquant toutes les choses faites ensemble. Pas moyen d'avoir un exemplaire de ce document montré à toute allure. Stella et moi nous nous transformons en reporters du coup.

DSC04018.jpg

Entre les vraies actions et celles qui sont virtuelles, difficile de faire le tri pour les non-initiés. Mais, bon an, mal an, depuis que nous venons ici des choses ont changé à Luvara et certaines sont à notre initiative tandis que d'autres sont le résultat de l'évolution de l'Inde et un peu de notre action dans le village. Dans le Gujarat, le BJP règne en maître et ce parti est pour le respect de l'ordre établi : ne changeons surtout rien à l'échelle des castes, que chacun reste à sa place. Les élections sont proches, ils devraient faire 2 ou 3 choses bientôt quand même.

Par ailleurs Petronet envisage de créer un hôpital entre Dahej et Baruch, pour que sa politique sociale soit bien visible, mais Codegaz ne devrait pas être concerné par ce projet.

Nous partons donc à Luvara et nous découvrons que l'extension de l'école, dont on nous avait dit que le projet était abandonné, est presque terminée (financement du Gouvernement) ! Tant mieux pour les enfants... Le fameux lavoir a maintenant des robinets, mais toujours pas d'eau 

DSC04030.jpgDSC04037.jpg

Pour les puits, nous avons eu confirmation de ce qui n'était qu'une intuition : un puits pour les moins pauvres (personne n'est vraiment riche ici) et un puits pour les tribal people.

DSC04035.jpgDSC04039.jpg

Le drainage du village est une vraie réussite puisque cette année où la mousson était tardive mais très forte, il n'y a eu aucune inondation. Par contre le regard a besoin d'un bon nettoyage ! Et le reste du village aussi d'ailleurs ! Il y a un vrai travail éducatif à faire... A l'autre extrémité du tuyau, les buffles, chassés du centre du village depuis les travaux, ont retrouvé un domaine.

DSC04075.jpg

 Et les réservoirs, qui sont restés sur la place sans servir pendant 2 ans, sont maintenant mis en place en bordure des chemins, pour le quartier des tribal people, des Vasavas, sous-groupe de Bhil http://en.wikipedia.org/wiki/Bhils ). Désolée pour le lien en anglais mais celui en français est vraiment indigent... C'est vraiment une bonne chose pour ces femmes et elles nous ont dit leur satisfaction.

P1000720.jpg

Il est aussi question une fois de plus de construire ou équiper (cela change à chaque fois!) 2 laboratoires pour le Lycée de Dahej... Wait and see...

Au retour Denis propose une vraie solution pour résoudre le problème de l'eau à Luvara : récupérer l'eau de condensation du Terminal et l'acheminer à Luvara. Techniquement c'est tout à fait possible. Le vrai problème est juridique essayer de pouvoir faire passer l'adduction à travers le terrain d'une autre société raccourcirait vraiment le trajet. Mais ce qui nous est objecté, ce sont de mauvaises raisons techniques ! Il faudrait arriver à faire passer l'info directement au CEO de l'entreprise...

P1000731.jpgP1000736.jpg

 

J'avoue que nous sommes assez dépités d'assister à chaque fois au même spectacle... Je ne sais pas s'il y aura une action supplémentaire à Luvara. Il est question cependant de demander à Maggie de réitérer l'expérience d'il y a 2 ans : VCC organise une session de formation pour les villageois. Un tel programme sur l'hygiène et le traitement des déchets ne serait pas un luxe. Il y aura sans doute aussi quelques parrainages pour des garçons et des filles du village, à VCC ou à Baroda, chez Brother Martin, 2 collèges techniques capable d'éduquer des jeunes de ce type-là. C'est sûr que eux attendent quelque chose des jeunes des villages, tandis que certains hindouistes n'en attendent rien...

petit rappel géographique : 

P1000742.jpgP1000743.jpg

District de Baruch et Taluka (agglo? ) de Vagra

Pour terminer, un petit clin d'oeil : Denis m'a prise en photo pendant que j'écris ce blog et que j'essaie de suivre l'actualité montpelliéraine ! vive la clé 3G qui nous a changé la vie !

P1000721.jpg

Retour à l'accueil