Jeudi 8 Novembre

 

Notre mission a toujours un rythme aussi rapide. Deux nuits à Dahej, un jour de voiture et d'avion entre le Gujarat et le Kérala et nous voilà à Ernakulam, un des quartiers de Kochi. Ce très gros port du Sud de l'Inde est composé de 2 quartiers, Fort Cochin (la vieille ville, touristique), Ernakulam la ville moderne où nous nous trouvons, et de 4 îles, plus principalement destinées aux installations portuaires, dont Vypeen, juste en face de Fort Cochin, où se trouve le nouveau terminal méthanier.

Notre première visite, dès notre descente d'avion, est pour Sheela, la supérieure de la communauté religieuse du Vimalalayam College, rencontrée autrefois à Paris et qui appartient à la même congrégation que Maggie. Codegaz doit aider à la rénovation de la salle video du collège. Dans ce lieu, il y a un Collège, un foyer d'étudiantes et un welfare center (centre d'aide par le travail) pour des mères célibataires ou des veuves : elles y font de la broderie et des objets en fibre de bananier.

DSC04093.jpg

Sheela nous conduit chez son cousin qui sera notre hôte pour nos 2 séjours à Kochi. Je vous en dirai plus une autre fois à ce propos.

DSC04097.jpg

Le lendemain nous voilà chez Petronet : plus question de fusils, nous avons chacun un bouquet de roses ! Et nous avons devant chacun de nous une version du power point montré  

DSC04101.jpgDSC04107.jpg

 

Il faut dire que le contexte politique est complètement différent ! Je disais donc : alternance Congès/Communistes, une communauté chrétienne très forte (catholiques et orthodoxes syriaques surtout), un contexte de syndicats puissants et organisés, bref la fibre sociale va de soit et le gouvernement suit ou précède les revendications. Cet état a près de 90 % de gens qui savent lire et écrire en malayalam, et pas seulement les hommes !

Pour en savoir plus http://fr.wikipedia.org/wiki/Kerala

Quant aux revendications des villages qui jouxtent le terminal méthanier (mise en service en Janvier sans doute), vous pouvez en avoir une idée ici :

http://www.thehindu.com/news/cities/Kochi/agitation-against-petronet-lng-resolved/article4008493.ece

Bien entendu les actions sociales ont déjà commencé : nous visitons des écoles rénovées et rendons visite au conseil municipal d' Elamkunnapuzha (oui, tous les noms sont de ce genre ! vive le copier-coller!). Grandes discussions que nous suivons de loin : on a déjà du mal avec l'anglais, alors le malayalam... Nous comprenons à la fin que le cimetière demandé sera pris en charge par par Petronet. Lorsque nous partons, Ancy nous dit : « partons vite, plus on reste, plus ils demandent de choses ! »

DSC04126.jpgDSC04142.jpg


Puis cap sur Puthuvype, dont Codegaz va prendre en charge la modernisation du centre de santé. Ce projet, dans la liste des actions qui nous ont été proposées, a eu notre préférence. Il s'agit de drainer le terrain (pas un luxe, l'orage de la veille au soir, mousson d'hiver, a laissé des traces indéniables!). Ca ne trainera pas, Denis retourne au terminal le lendemain pour préparer l'appel d'offre qu'il signera lors de notre 2° passage au Kerala. Tout va très vite quand Petronet est d'accord et que la nécessité aiguillonne !

Le lendemain nous sommes allés à Guthuruth, autre centre des religieuses. Ici, une école maternelle, un centre pour les veuves et les mères célibataires, annexe du welfare center de Kochi et une animation pour les personnes âgées du coin.

DSC04178.jpg

Ancy, toujours avide de savoir ce que nous faisons, et découvrant peu à peu ce que peut être un programme social, nous a accompagnés. Denis et elle filent sur le terminal et Stella, Patrick et moi, nous filons versle welfare center de Kochi. Que ceux qui passent par là aillent y faire un tour : Vimalayam Welfare Center, Kacherypady , Chitoor Road, Ernakulam. Voilà ce qu'on peut y voir !

DSC04185.jpg

DSC04196.jpg

DSC04204.jpgDSC04207.jpg

Nous filons encore vers Fort Cochin pour que Patrick et Stella aient une petite idée de ce quartier. Puis nous retrouvons Denis avec notre hôte qui nous emmène admirer le jardin d'orchidées d'une de ses nombreuses cousines.

DSC04222.jpg

Ouf ! Voilà 2 jours plus que remplis !

Et le programme de notre 2° visite à Kochi du 19 au 26 (cette fois Denis et moi seulement) se remplit copieusement.

 

Samedi 24 Novembre : je me rends compte que je n'arriverai jamais à rattraper mon retard dans l'écriture de ce blog, donc je m'y prends autrement. Le prochain billet sera encore sur le Kerala, c'est si beau ! Et je reviendrai ensuite plus tranquillementsur notre périple Pondichery-Vellore-Anantapur-Bengalore où nous avons vu encore beaucoup de beaux projets.

 

Je finis ce billet comme je l'ai commencé : sur une note politique. Nous avons pu tester la force des syndicats dans le Kerala et en faire les frais indirectement. Nous étions partis en bus pour 2 jours à Munnar, une splendeur, sans trouver de chambre sur les lieux-mêmes mais à la ville d'avant, Adimaali. En partant de Munnar le soir, on nous prévient qu'il y aura grève des transports le lendemain, ce qui nous embête un peu mais on se dit qu'on connaît et qu'on se débrouillera ! Eh bien pas du tout ! On ne connaissait pas ! Le syndicat communiste ici très fort et pas spécialement rénovateur (voir la photo ci-dessous) impose une grève stricte !

DSC05119.jpgDSC05121.jpg

Pas un véhicule ne passe et tous les magasins doivent être fermés. Et comme l'hôtel trouvé au dernier moment n'a de restaurant que sur le papier, nous voilà dès le soir en quête d'un endroit pour manger : vive les masala dosas et rebelote le matin : on nous dit que si nous avons fait l'hôpital fournit du riz les jours de grève ! On finit par trouver un verre de tchaï à se partager et 2 beignets de banane dans une échoppe de la rue, un peu plus tard 2 coca et un peu plus tard encore 3 bricoles à grignoter en passant sous un volet roulant à moitié baissé ! Nous ne sommes pas inquiets, même pas énervés ! C'est le résultat de presque 10 ans de pratique de l'Inde ! Et puis nous avons une connexion wifi dans l'hôtel : on reste en contact avec le monde (particulièrement avec Montpellier à cette date ;) ), et on nous a promis que les bus reprenaient à 18h... et on l'a cru... tout de même, c'est insolite et presque angoissant, une place du village complétement vide, sans un véhicule, sans personne ! particulièrement en Inde 

DSC05126.jpg

Nous quittons donc notre hôtel confiants et... nous le sommes nettement moins en attendant ce fameux bus qui ne vient pas ! Là, léger vent de stress pour moi ! La nuit est tombée, on nous trimbale d'endroit en endroit en nous disant que l'arrêt de bus est là ! et la nuit tombe si tôt près des tropiques ! On finit par nous proposer un taxi (excellent chauffeur d'ailleurs, ce qui ne va pas de soi en Inde)et nous rentrons finalement de nuit à Kochi ! Ouf, contents d'être rentrés !

Nous comprenons un peu mieux la volonté de Petronet de ne pas mécontenter les syndicats pour pouvoir démarrer le Terminal le plus tôt possible. D'ailleurs, dès le lendemain, Denis a un nouveau meeting et la signature du contrat a lieu. Normalement les travaux devraient être finis dans 4 mois... Ca ne traine pas comme dans le Gujarat !

 

 

Retour à l'accueil