Vendredi 15 Novembre 2023

Arrivée à Delhi à 3 h du matin ! C'est notre seul moment pour aller voir Jamghat aussi nous voilà à midi à Saket pour une visite à Aanchal (le pli du sari, internat de filles) , où Apurva nous reçoit, accompagnée de la care taker et de la jeune éducatrice dont j'ai oublié le nom puis départ pour Lado Sarai Aman (la paix, internat de garçon).

 La vie à Aanchal suit son train. La plus âgée, Rubina, est maintenant sortie de l'internat et a réintégré sa famille d'un commun accord entre Jamghat et elle. La petite communauté s'en trouve mieux et l'autre grande aussi, Ushma, qui peut ainsi mieux se construire (se reconstruire, plutôt ! elles en ont tellement subi, ces filles avant d'arrive là ). Une fillette mal-voyante a été accueillie et l'effectif est donc au complet.

DSC07026.jpg

 

A Aman, là aussi, les travaux accomplis résistent bien et permettent une propreté plutôt au dessus des standards indiens pour ce type de bâtiment. Les enfants étaient vacances (fête musulmane) et étaient donc là.

DSC07044.jpg

 

DSC07045.jpg

 

C'était le jour de la visite mensuelle de suivi médical par Max India. De jeunes médecins ou étudiantes en médecine examinent chaque enfant et notent l'évolution ou les problèmes.

 

DSC07057.jpg

 

Nous n'avons pas le temps de passer à l'open shelter d'Old Delhi, Aagan,  ce jour-là. C'est prévu pour notre retour.

 

Rajiv, devenu trop âgé pour rester au foyer et qui avait besoin de continuer ses études après un diplôme de technitien en informatique (qqch qui ressemble à un BEP, si j'ai bien compris) souhaitait passer le level 12 (l'équivalent du bac). C'était impensable qu'il y arrive s'il sortait du foyer. Il a donc été embauché comme vacataire à temps partiel par Jamghat pour donner 2h/jr 6 jrs /7 d'initiation à l'informatique aux enfants des trois lieux contre un petit salaire et le logement.

Tout le monde y gagne : l'excellent comportement de Rajiv et l'exemple qu'il donne aux autres continue et lui sait où habiter.

DSC07048.jpg


Pour ses cours, il envisage des faire son level 12  en 2 ans avec l'open university of Delhi (équivalent du CNED), mais il a un peu de mal dans certaines matières et peut-être qu'un peu de soutien serait bienvenu. Pour avoir étudié avec le CNED et été tutrice d'élèves inscrits au CNED, ce n'est pas inutile du tout !

 

Quant au projet Ekjut, l'atelier de fabrication d'articles textiles est en chômage technique en ce moment : il y a bien 3 machines et un formateur , mais les débouchés de l'atelier ne sont pas suffisants, et un petit stock existe. Les métiers du textile sont en déperdition et Jamghat ne pense pas qu'il soit pertinent de lancer ses élèves les moins doués pour les études dans cette branche. Une réflexion est en cours pour en faire une sorte de junior entreprise comme on en voit dans certaines écoles en France et d'associer les élèves qui le pourraient aux différents aspects de la vente. Nous verrons lors de notre prochain passage , le Jeudi 5 après-midi ou le Vendredi 6 au matin, à Old Delhi si le projet d'Amit se précise ou pas et si on peut faire quelque chose ou pas...

 

 

 

Retour à l'accueil