Dans 6 jours nous serons en route pour l'Inde une fois de plus !

Des nouveautés cette fois-ci !

La première est de taille : on prend enfin le temps de faire escale à Doha pour voir Abraham, Sinu et leur fils John qui ont émigré là-bas. Ils nous ont promis un après-midi dans le désert. C'est plus une longue escale qu'une vraie visite du Qatar, le temps nous est toujours compté.

Après, cap sur l'Inde ! voilà un petit aperçu de notre circuit !

 mission-2013.jpeg

En arrivant à Delhi nous sommes invités au mariage de Sangeeta et Alex. La version française c'était cet été en France, mais là ça va être grandiose ! Nous avons déjà assisté à des mariages indiens , mais dans le Kerala, Inde du Sud. Les rites sont différents. Et puis nous étions « en plus ». Là nous sommes « les parents français » de Sangeeta !

Entre les 2 jours du mariage, nous allons rencontrer nos amis de Jamghat !

Et il y a encore des projets en cours. On aimerait bien pouvoir soutenir le projet Ekjut : il s'agit de former certains des jeunes qui vivent dans les 2 foyers par la création d'un petit atelier aux métiers du textile.

 

Ensuite cap sur le Gujarat, avec une nouveauté, toujours, nous rendons visite à Stany Pinto, à Mankroda Bhiloda. Nous l'avons rencontré à Baruch l'an dernier. Son enthousiasme contagieux nous a donné envie de voir les actions qu'il mène et d'étudier pour savoir si nous pourrions travailler ensemble, sur son projet de poulaillers pour les femmes ou sur du biogaz. Il habite dans la forêt, tout près de Mont Abu, en territoire Bhil, au milieu de la forêt. Il a fait une thèse sur les Adivasi, aborigènes, premiers habitants de l'Inde, que j'ai pu feuilleter l'an dernier et que je vais essayer de me procurer. Nous verrons aussi s'ils cultivent et utilisent le moringa oleifora ou drum stick, arbre aux nombreuses vertus et le khejri qui fixe l'azote, a des graines qui se mangent et aide à la reforestation en ayant des racines profondes et peu de besoins en eau.

 

Nous retournerons ensuite à Koth voir Shaila, les villages de dalits et les enfants des briques, puis à Baruch chez Maggie et le Vidyadeep Community College pour les filles adivasi. Arrêt à Dahej et Luvara pour suivre les projets communs avec Petronet dans ce coin. Nous nous attendons toujours à des surprises par là ! Nous verrons bien ! Ce n'est pas la routine - la routine est impossible en Inde ! - mais il n'y a pas de découverte à faire, ni de nouveau projet à lancer, juste des actions à suivre ou à clore... Ca c'est vraiment difficile, de clore une action... Nous savons bien qu'il est impossible de tout faire et qu'il faut se concentrer sur le cœur du projet de Codegaz : aider à lancer des actions, mais ensuite aider aussi à l'autonomie des gens que l'ONG a aidés.

 

l'étape suivante est le Volontariat de Pondichery, en faisant une étape à Surat chez nos amis Sanjay et Anju et une étape à Mumbai où nous rencontrerons nos amis Samuel et Marilyn et ferons connaissance de leur petit Keanu. Mais ces escales seront réduites au strict minimum. Au Volontariat, nous suivrons les opérations en cours, c'est à dire la maintenance de la ligne de production de spiruline. Nous suivrons aussi l'expérience de production de riz avec le système SRI, qui permet un rendement bien plus important tout en utilisant beaucoup moins d'eau, et nous verrons si une expérience de biogaz peut être mise en route.

Enfin nous irons à Kochi, dans le Kerala. Là nous étudierons le projet présenté par Vimalalayam : construction de 2 à 3 classes dans les combles, un peu sur le modèle de ce qui a été fait à Baruch.

Nous irons voir le centre de vaccination fini il y a peu et inauguré par le Président de Pétronet et nous verrons avec Pétronet quel nouveau projet retenir parmi ceux déjà envisagés. Sans doute la réfection des sanitaires d'une école publique... On devient experts en toilettes d'écoles... mais c'est un point qui est un vrai progrès éducatif et sanitaire.

7636238L.jpg

7636247L.jpg

 

Peut-être aurons nous le temps de visiter une réserve d'animaux sauvages pendant le WE ? Ça serait sympa, mais les escapades de ce genre sont extrêmement rares dans nos missions. Il est tellement impossible de prévoir le déroulement exact des choses... Vous verrez petit à petit si la théorie expliquée ici se réalisera ou pas...

 

En tout cas, ce qui est sûr c'est que nous rentrerons en France le 7 décembre pour retrouver le froid et les préparatifs de Noël !

 

Retour à l'accueil